Le 6em Stratagème :Mener grand bruit à l’Est pour attaquer à l’ouest

Ninjentrepreneur poursuit  son exploration des pièges qui attendent l’entrepreneur à travers les 36 stratagèmes d’un vieux traité de stratégie chinois.

Aujourd’hui, nous allons examiner comment déjouer le 6em stratagème : « mener grand bruit à l’Est pour attaquer à l’Ouest ».

Ici il est question de porter son attention là où les choses vraiment importantes se passent, pas là où règne le « bruit ».

En effet nous portons trop d’attention à des choses qui n’en valent pas la peine.

Vous trouverez ce genre de réflexion dans de nombreux ouvrages.

Le principe 80/20 de Richard Koch et Jacques Vaillancourt , vous expliquera que 20% de vos efforts produisent l’essentiel de vos résultats. Cette théorie (qui se vérifie à peu près dans de nombreux cas)  implique que 80% de nos efforts et de notre attention sont consacrés à des choses modérément utiles ou efficaces.

Nassim Nicholas Taleb vous expliquera dans le cygne noir, qu’il ne lit plus les journaux car dans les journaux,  il y a trop de bruits et de choses sans importances:  les lire vous fait perdre de vue les grands principes.

Mais c’est dans « Stratégie Océan Bleu » que  l’art de porter son attention sur les choses vraiment importantes a été poussé à son degré d’excellence.

Cet ouvrage remarquable prend acte du fait que dans de nombreux secteurs économiques, la concurrence porte sur quelques points, souvent les mêmes sur lesquels chaque concurrent va essayer de se différencier en engageant parfois des ressources considérables.

Cette course finit par devenir une course à la petite différence marginale entre des produits et des services qui finissent tous par se ressembler car ils se battent sur les mêmes critères. Cette surenchère est souvent sans contrepartie valable : je ne suis pas certain que les consommateurs que nous sommes récompensent à leur juste valeur  les sommes énormes qu’investissent  les fabricants de lessive pour améliorer « un peu » des produits déjà satisfaisants.

Stratégie océan bleu propose une méthode et des outils pour sortir de cette course à l’avantage marginal qui est en fait une impasse. Ils nous proposent de passer de l’océan rouge et bruyant de la concurrence où les choses ont l’air de se passer à l’océan bleu, là où il y a des gisements insoupçonnés de clients, là où les choses devraient se passer si nous n’étions pas obnubilés par l’agitation ambiante.

Par exemple, pour le vin, la compétition se fait sur le prix, l’utilisation de terminologie œnologique pointue, sur la publicité, sur la tradition et le prestige des vignobles, sur le potentiel de garde, sur la complexité du goût, sur l’éventail des cépages …

Si on notait tous ces grands critères sur une échelle de 1 à 10, ou bien de « faible » à « fort », on obtiendrait des résultats très similaires pour la plupart des vins de qualité.

Vous pouvez télécharger ici ce petit outil qui vous permettra de tracer des courbes de valeur.

Sur un axe, vous pouvez indiquer les critères sur lesquels votre industrie se bat, et sur l’autre une note d’intensité.

L’idée est  de décider pour chacun de ces critères si il faut l’atténuer, le renforcer, l’abandonner.

Il faudra ensuite décider quels nouveaux critères créer pour sortir de la mêlée et atteindre l’océan bleu.

Vous saurez que votre stratégie est la bonne quand elle sera cohérente, focalisée sur peu de critères (il ne faut pas se battre sur tout, seulement sur ce qui est important).

Il faudra aussi que votre courbe de valeur diverge significativement de celle de vos concurrents et si un slogan percutant vous vient à l’esprit de manière évidente, il est très probable que vous soyez proche du saint graal.

Les domaines qu’il faut abandonner ou atténuer sont en général ceux dans lesquels l’investissement est très lourd pour des gains de valeur faibles. Vous voyez : le bon sens suffit presque !

Ceci n’est que le premier pas d’une démarche pas à pas qui vous mènera très loin. Je vous invite à lire Stratégie océan bleu pour découvrir le reste du chemin.

Vous voilà mieux armés pour ne plus perdre votre temps à l’Est quand vous devriez porter vos efforts à l’Ouest.

Pour approfondir cette réflexion, je vous recommande les lectures suivantes :


Ca c’est un véritable ouvrage de ninjentrepreneur, pour ne  jamais perdre de vue les grands principes qui se cachent derrière l’agitation vaine de l’actualité et des modes.

Ne soyez pas le dernier à l’avoir lu !

Autres articles du blog :

Slogans, arrêtez le massacre !

Les 36 stratagèmes : le projet.

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Scoopeo
  • Wikio FR
  • Blogosphere
  • Google Buzz
  • Wikio
Retweet
Publié dans 36 stratagèmes, Théories Tagués avec : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*