Avant de se lancer 1/4 : accepter les risques

cropped-iStock_000007455723Large.jpg

Depuis quelques temps, l’idée de monter votre propre boîte vous trotte de plus en plus sérieusement dans la tête ?

Pourtant vous hésitez à sauter le bas et une foule de bonnes et de mauvaises raisons vous font retarder le moment de vous lancer.

D’ailleurs, vous avez tout simplement peur de ne jamais sauter le pas.

Voici un petit guide en 4 étapes  pour vous aider à vous lancer.

1) Accepter et limiter les risques

Quitter un boulot avec un salaire mensuel pour monter son entreprise est un risque.

Décider de risquer ses économies dans une aventure incertaine est un risque.

Vraiment ?

Voici comment apprenez à relativiser les risques

a) Imaginez le pire scénario possible.

Si tout tourne de travers, que se passe-t-il ?

Sans doutes des choses tr-s désagréables comme retourner vivre chez vos parents, mais il est peu probable que vous mourriez de faim ou terminiez vos jours au bagne.  Acceptez mentalement les effets de l’échec, et comprenez que ce ne serait pas la fin de votre vie, juste une épreuve très désagréable mais temporaire à passer.

b) Imaginez ce qui se passe si vous ne prenez pas ce risque.

A l’inverse, quelles seraient les conséquences si vous ne faisiez rien ?

Assurément, vous emporteriez une tonne de regrets dans la tombe …

Mais surtout, quand viendra le besoin de travailler après 65 ans pour compléter une retraite insuffisante, ou de retrouver du travail après un licenciement alors que vous avez plus de 50 ans  (ça arrive), croyez moi, il sera mieux pour vous d’avoir pris l’habitude de compter sur votre capacité à entreprendre.

Le monde change, et ce n’est ni dans le sens du salariat, ni dans celui d’une activité unique : adaptez-vous avant que la réalité ne vous rattrape.

c) « Take a chance ! »

Saviez-vous que les anglo-saxons ne  disent pas prenez un risque mais, prenez une chance ?

Tout est affaire de point de vue.

d) Choisissez votre niveau de risque

Vous savez quoi ? C’est vous qui êtes aux manettes, donc c’est aussi vous qui choisissez votre niveau de risque !

Définissez clairement ce que vous êtes prêts à investir dans votre projet (et donc ce que vous êtes prêts à perdre).

N’engagez rien que vous n’êtes prêts à perdre :

Il est par exemple possible d’entreprendre :

-En gardant son boulot,*

-En investissant moins de 1000€,**

-En travaillant moins de 2h par jour***

A vous d’imaginer comment !

Dans les articles suivants nous verrons  comment :

2) Lutter contre les fausses excuses

3) Avoir des idées et les évaluer

4) Se mettre en marche

Pour aller plus loin :

Pour vous mettre dans le bon état d’esprit pour accepter les difficultés de la route, je recommande les ouvrages suivants :

Le héros au mille et un visages de Joseph Campbel  : le héros doit passer par des épreuves pour revenir avec la toison d’or : comment la mythologie peut vous aider à accomplir votre aventure personnelle.

La Supercherie d’Icare et c’est à vous de jouer ! de Seth Godin : Rapides à lire, ces ouvrages vous présentent une seule idée simple sous tous les angles jusqu’à ce que « ça rentre ». C’est idée est tout simplement : « allez-y ».

* Que pourriez-vous accomplir chaque jour en vous levant une heure plus tôt et en regardant la télévision une heure de moins ?

** En fait, dans le service ou la production de biens d’information par exemple, vous avez besoin de beaucoup moins de 1000€ pour vous lancer.

*** N’oubliez jamais que vous pouvez faire travailler les autres (sous traitants, stagiaires, apporteurs d’affaires, employés, partenaires…)

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Scoopeo
  • Wikio FR
  • Blogosphere
  • Google Buzz
  • Wikio
Retweet
Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*