J’ai lu : Comment Starbucks a sauvé sa peau sans perdre son âme

Le pitch : « Le 26 février 2008, les clients des 7100 salons de café Starbucks américains ont été priés de quitter les lieux. Pendant les trois heures qui ont suivi, dans tous les Starbucks, chaque « barista » s’est vu ré-enseigner l’art de servir le parfait expresso. Ce geste sans précédent montre à quel point les choses s’étaient dégradées dans une entreprise réputée jusqu’alors pour son parcours sans faute ».

Je viens de terminer 400 pages d’histoire « corporate », ce qui est en soit forcément un peu lourd, et je ne sais pas trop ce que je viens de lire.

Etait-ce un plaidoyer pro-domo du dirigeant pour son action ?

Etait-ce un thriller économique haletant sur une entreprise au bord du gouffre ?

Etait-ce la compilation d’études de cas parfaite (bien que monomaniaque) ?

 Un plaidoyer pro domo.

 Imaginez que vous ayez bâti un empire, et qu’après de nombreuses années de labeur acharné vous ayez passé la main. Vous émargez maintenant à différents conseils d’administrations de multinationales renommées, et vous passez vos vacances à Hawaï où vous faites des randonnées à vélo avec vos pairs (par exemple avec le pdg de dell)… En fait, vous vous ennuyez un peu, rien d’aussi excitant que vos années héroïques… Starbuck est comme votre premier amour, les autres business n’arrivent pas à le remplacer. Alors vous continuez à mettre votre nez dans les affaires de la société, vous lancez des débats conflictuels chaque fois que la direction actuelle n’agit pas exactement comme vous l’auriez fait (« non ! Starbucks ne doit pas servir de sandwiches au fromage, cela est contraire à son âme et à son histoire »). Finalement, n’y tenant plus, vous reprenez le contrôle de votre société pour sauver son âme. Le problème c’est que dans la foulée vous vous retrouvez contraint de fermer plus de 600 boutiques, de licencier massivement au siège, de remanier tout l’Etat major de la société. Les problèmes n’étaient pas uniquement des problèmes d’âme, mais des problèmes de modèle économique et vous portez vous-même une part de responsabilité dans les défauts structurels de votre société. Vous avez finalement vécu des années très éprouvantes et fait de nombreux déçus, alors, aujourd’hui que la société est à nouveau florissante et fait la fierté de ses actionnaires, vous décidez d’écrire vous-même votre histoire. Vous écrivez pour partager ce que vous avez appris, mais aussi à mon avis pour justifier à postériori toutes les actions radicales que vous avez été amené à prendre.

 Un thriller économique

 Ce qui est rassurant (ou inquiétant) quand on lit ce livre, c’est que même des groupes de l’importance de Starbucks semblent avancer à tâtons dans le noir quand l’environnement économique devient instable.

La société expérimente, dans tous les domaines, et le cours de l’action continue de chuter vers des profondeurs abyssales alors que l’économie mondiale tout entière semble s’effondrer.

Passionnant non ? Quel dommage que l’on sache dès le titre que la société va s’en sortir par le haut ! Autant pour le suspens ! (je plaisante, je suis très content pour eux) Par contre, vous êtes plongé au cœur de l’action, de conférence avec les analystes financiers en séances de brainstorming, vous avez réellement l’impression d’une course contre la montre.

Le vrai suspens est donc finalement là : « Ils vont s’en sortir, oui, mais comment ? ».

Le style d’Howard Schultz n’est pas stratosphérique : vous êtes au cœur de l’action et vous ressentez le cœur palpitant des acteurs, vous êtes déçus, en colère avec les employés licenciés, plein d’espérance avec les partenaires qui luttent pour la survie de l’entreprise, heureux avec les employés malgré tout fiers de travailler pour cette société.  Au final, cet ouvrage fait un thriller acceptable.

 Un recueil d’étude de cas

 Vous êtes étudiant en école de commerce ou entrepreneur ? Il y a dans cet ouvrage des illustrations de tout ce qu’il faut faire ou ne pas faire dans pratiquement tous les domaines concernant le développement d’entreprise.

C’est une mine tout simplement inépuisable !

Que ce soit en management, en marketing, en organisation de la logistique ou en développement international, vous avez vraiment des exemples concrets de problèmes avec leurs solutions (et mêmes de nombreux exemples d’échecs).

Vous apprendrez des techniques de guérilla : vous voulez faire un putch interne et  redevenir pdg du groupe que vous avez fondé ? La méthodologie vous attend dans cet ouvrage. C’est cette somme d’expérience et de tâtonnements que Howard Schultz a la générosité de partager avec nous avec une grande honnêteté qui fait à mon avis tout l’intérêt de cet ouvrage et justifie son achat.

 Et si il fallait mettre une note ?

 Si vous voulez lire un plaidoyer pro domo, ce serait un 1/5 bien tassé. Votre passion pour Starbucks ne sera jamais à la hauteur de celle d’Howard Schultz et l’ouvrage risque juste de vous fatiguer par son côté corporate jusqu’au bout des ongles.

 Si vous cherchez un thriller pour la plage l’été prochain, ce serait un 3/5. Oui, on sait déjà que les gentils gagnent à la fin, mais l’important c’est comment.

 Si vous cherchez un bon manuel de business, ce serait un 5/5. Je crois que pratiquement tous les aspects de la gestion d’une entreprise de grande envergure  en temps de crise sont évoqués.

 

Pour aller plus loin :

En fait, ce bouquin est tellement dense, que j’ai entamé une série de posts d’étude de cas tirés de cet ouvrage.

Dans la peau de Howard Schultz : Que feriez-vous si vous étiez dirigeant de Starbucks ?

Apprendre de Starbucks : bâtir un modèle économique qui marche sur ses deux jambes

Mes lecteurs savent que ce n’est pas la première fois que je donne dans la monomanie sur l’industrie de la restauration, et je vous invite à redécouvrir ma trilogie consacrée à l’industrie du kebab :

Le kebab : les débuts heroiques.

Le kebab : commerce ethnique emblématique et quête mystique d’une grande chaine type mc do.

Le kebab : comment faire fortune au 21em siècle dans l’industrie du kebab.

 

 Enjoy et faites tourner !

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Scoopeo
  • Wikio FR
  • Blogosphere
  • Google Buzz
  • Wikio
Retweet
Publié dans Livres pour entreprendre Tagués avec : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*