Enfin patron !

Le blog les agents littéraires m’a demandé de faire une revue de l’ouvrage de Hervé Novelli et Louis le Duff : Enfin patron !

Ce que j’ai fait avec grand plaisir.

Le pitch :

« Vous voulez être maître de votre destin, vous souhaitez réussir votre vie personnelle, familiale et sociale, vous voulez conjuguer …

 –       sécurité

–       rentabilité

–       indépendance

 Vous ressentez le besoin d’être guidé, informé, conseillé.

Consultez les trois guides pratiques :

–       créateur

–       auto-entrepreneur

–       franchisé »

 Encore un bouquin de développement personnel donc  !

 « Enfin patron ! » est un mélange improbable de tout ce qui se fait de plus institutionnel dans l’accompagnement à la création d’entreprise, mais avec de vrais morceaux d’entrepreneur et de politique dedans !

 Pas étonnant que ce livre se scinde en 3 sous guides pratiques.

 Entrepreneur, institutions et politique : Aura-t-on le meilleur des ces trois mondes ?

 Chacun apporte en fait sa compétence à l’ouvrage : la création d’entreprise en général pour l’APCE, l’auto-entrepreneur pour Herve Novelli et la franchise pour Louis le Duff (Brioche dorée, Del arte …)

 Il est évident qu’il s’agit de trois types de projet très différents et disons le tout de suite, de nombreux lecteurs n’auront pas l’usage des trois guides.

 Ce qu’apporte l’APCE à l’ouvrage :

De l’apce (agence pour la création d’entreprise) on a pris tout un vocabulaire classique : « boite à outil », « passeport pour entreprendre », etc … mais aussi l’idée qu’une création d’entreprise se prépare avec soin, en passant par des étapes.

Dans cette vision, si l’entrepreneur fait tout bien comme il faut dans l’ordre, le succès l’attend : on trouve d’abord une idée, puis on élabore un projet (en faisant des tas d’études, commerciales, financières et juridiques), avant de lancer les opérations proprement dites et de démarrer son activité.

Au final, une méthodologie aussi éprouvée qu’éprouvante, mais aussi l’assurance que les principales questions administratives seront bien traitées.

On trouvera cependant à peu près les mêmes informations sur le site de l’Apce : nous allons donc imaginer que les 19 € de l’ouvrage  sont justifiés par les deux autres parties.

 Ce qu’apporte le politique à l’ouvrage :

Nous avons dans cet ouvrage une claire défense de l’action politique menée par le gouvernement, notamment du régime des auto-entrepreneurs.

Extraits choisis à propos de l’auto-entrepreneur : « C’est peut-être l’innovation sociale la plus importante de ce début de siècle » ou encore à propose de la loi de modernisation sociale qui a provoqué « une véritable déferlante de libération de l’initiative individuelle et du droit de chacun d’entreprendre ».

On ne reprochera pas à Hervé Novelli (qui a aussi été chef d’entreprise) d’être fier de son action, mais je pense que les lecteurs de sensibilité de gauche doivent être prévenus qu’ils trouveront sans doute certains passages un peu difficiles à lire.

L’auto-entrepreneur a toute une partie qui lui est consacrée, et ce n’est  pas du luxe, vu le mouvement impressionnant qui s’est produit vers ce régime.

Ce guide est donc très utile, mais on peut imaginer que ses données les plus techniques vont très vite se périmer parce que le dispositif est encore jeune, et qu’il va sans doute connaître des aménagements réguliers dans les années qui viennent. On peut conseiller aux auto-entrepreneurs de se tourner vers des conseillers, par exemple des chambres de commerce, pour toutes les questions exotiques ou très particulières qui pourraient leur venir à l’esprit.

 Ce qu’apportent les entrepreneurs à l’ouvrage :

Les deux auteurs sont ou ont été patrons, et cela se voit !

Cet ouvrage n’est pas que technique ; une très bonne idée a été d’inclure des histoires d’entrepreneurs plutôt longues et surtout nombreuses. Cela donne un côté vivant à ce qui serait sinon un manuel un peu pénible.

L’ouvrage est aussi parsemé de très nombreuses citations, et ça, je sais que beaucoup de créateurs d’entreprise vont adorer. Chacun peut faire son marché et mémoriser la maxime qui lui semble la plus importante. Pour Philippe Bloch, le fondateur de Colombus café, c’est par exemple, « winners never quit, Quitters never win », méditez cela !

Vous avez même droit à un quizz (page 42) pour savoir si vous êtes un entrepreneur !

Certains passages sont très convenus et complètement rebattus, comme celui sur le comportement de l’entrepreneur : « il voit plus clair, plus vite, il voit d’un autre œil », « il vit bien le risque » et toutes sortes d’autres psittacismes.

Louis le Duff qui est co-auteur de l’ouvrage est un des barons de la franchise, mais il a aussi été universitaire et docteur en gestion, ce qui nous donne un troisième guide pratique sur la franchise impeccable, intelligent et pratique.

 Pour conclure, il est difficile de parler de cet ouvrage qui est en fait trois ouvrages en un. Il s’adresse à mon avis surtout à ceux qui ont une vague envie de créer sans savoir exactement ce qu’ils vont faire, mais aussi aux conseillers en création d’entreprise, et enfin à toute autre personne qui a le besoin ou la curiosité de se renseigner sur les trois manières présentées dans cet ouvrage de devenir patron.

 Et si il fallait donner une note ?

Je propose 2/5 si vous êtes profondément de gauche, 3/5 si vous n’êtes pas intéressés par les 3 guides, et 4/5 sinon.

A propose du blog agents littéraires : Ce jeune blog connaît déjà un grand succès. Il se donne comme mission de favoriser la bibliodiversité, il est très participatif et très animé : allez donc y faire un tour !

TG

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Scoopeo
  • Wikio FR
  • Blogosphere
  • Google Buzz
  • Wikio
Retweet
Publié dans Livres pour entreprendre Tagués avec : , ,
Un commentaire sur “Enfin patron !
1 Pings/Trackback pour "Enfin patron !"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*