Attendre en se reposant que l’ennemi s’épuise

Ninjentrepreneur poursuit son exploration des 36 stratagèmes pour les mettre à la sauce business.

Après « assassiner avec une épée d’emprunt », nous avons cette semaine un stratagème plus paisible.

Attendre en se reposant que l’ennemi s’épuise … Ce stratagème semble parler d’économie des forces,  contre un ennemi puissant. Comme vous le savez, j’ai du mal avec  le concept d’ennemi dans le monde des affaires, c’est pourquoi  dans cette série d’articles c’est l’entrepreneur lui-même qui joue le rôle de son meilleur ennemi,  où encore, des évènements extérieurs comme « la crise «  ou « la conjoncture ».

La dernière fois que j’ai vu des pme réduire la voilure « en attendant que ça passe » c’était en 2009, lors de la dernière crise. Nous allons donc aborder les techniques et astuces  qui permettent aux pme de survivre aux crises passagères.

Les plus pro actifs d’entre vous doivent se dire que les crises sont l’occasion de se renouveler et de s’adapter. Sans doute ! mais seules les entreprises qui auront survécu pourront s’adapter.

La première des questions à se poser est :

Que faire de ses employés quand le carnet de commande se réduit à peau de chagrin ?

Rien de pire pour le moral que des équipes qui n’ont plus d’ouvrage.  Les deux grandes astuces dans ce cas sont de les envoyer en formation ou de les mettre au chômage technique.

La formation est une bonne solution car vous avez déjà cotisé pour ça et parcequ’elle permet de préparer l’après crise avec des équipes plus compétentes (si la formation a été bien choisie). Si vous ne savez pas exactement comment procéder ou qui contacter, demandez à votre comptable quel est votre OPCA (l’organisme qui collecte les sommes que vous versez pour la formation) et renseignez vous auprès d’eux pour savoir de quelle enveloppe vous disposez.

Le chômage technique lui, vous permet de réduire ou suspendre temporairement le travail d’un groupe de salariés qui sont affecté à la même tâche. La conjoncture économique ou tout autre circonstance particulière exceptionnelle peuvent être invoquées pour faire appel au chômage partiel. La procédure n’est pas si lourde : vous devez faire une demande auprès de la DIRECCTE, consulter votre CE (si vous en avez un). Même si vous n’êtes tenu à aucune action particulière envers vos salariés, leur expliquer ce qui va se passer est sans doute bienvenu (vous devrez quand même afficher les nouveaux horaires et en informer l’inspecteur du travail). Des mécanismes d’allocations publiques, d’indemnisation complémentaire et de rémunération mensuelle minimale viennent ensuite atténuer pour l’entreprise et les salariés les effets de la mesure (comme ça serait un peu long et un peu technique à développer dans un article, je vous recommande de vous tourner vers votre comptable ou expert comptable pour plus de précisions).

Toutes ces astuces nécessitent un peu d’anticipation, vous ne devez donc pas attendre d’être au pied du mur pour réagir.

L’autre question importante est :

Comment faire face à une trésorerie qui se dégrade rapidement ?

Là encore, tout une batterie de dispositifs existent encore faut-il les connaître et les déclencher quand il est encore temps.

Les solutions d’affacturage vous permettent de mobiliser le poste client, de couvrir des risques d’impayés ou de confier à d’autres le recouvrement des créances commerciales. Cette solution s’applique si vous êtes en b to b et ne va être possible que si une batterie de conditions sont remplies, qui prennent en compte la qualité des clients, l’importance et la concentration de votre encours client, l’aspect court termiste du besoin etc…

Avant d’aborder votre banquier pour évoquer ce type de solution, faites un point avec votre comptable. Le factor peut coûter un  bras et ne s’envisage pas à la légère.

La commission des chefs des services financiers, elle, est en mesure si votre entreprise est structurellement saine de vous accorder des délais de paiement de vos dettes fiscales et sociales (ou du moins une grande partie). Vous devez pour bénéficier de cet étalement contacter votre trésorerie générale et présenter un dossier argumenté. J’ai déjà vu des entreprises au bord du gouffre survivre grâce à ce dispositif et être aujourd’hui prospères. Encore fallait-il connaître ce dispositif.

Comment ne pas sauter en étant au bord du gouffre ?

La procédure de sauvegarde est une de vos dernières cartouches et vous devez la tirer avant d’être en situation de cessation de paiement. Elle vise à permettre à l’entreprise de se réorganiser en sauvegardant l’emploi. Une fois mise en route, cette procédure gèle les poursuites individuelles et le passif. Pour mettre en œuvre cette procédure, vous devez faire appel au greffe du tribunal compétent. Attention, cette procédure n’est pas confidentielle et vous serez supervisé par un administrateur et si votre cas n’est pas désespéré, un plan de sauvegarde sera établi.

Il y a tellement d’autres mesures, depuis la médiation du crédit jusqu’aux procédures de conciliation à l’amiable qu’il y a matière à écrire un livre bien épais sur le sujet. Ces mesures évoluent parfois et l’information peut être vite périmée. En cas de crise, on voit aussi de nouveaux dispositifs fleurir.

Ces solutions sont peu connues. Pourtant, les connaître, c’est parfois la différence entre la vie et la mort : n’hésitez pas à contacter  votre expert comptable ou les conseillers de chambre de commerce et d’industrie pour faire un point sur votre situation.

La clé de ce stratagème est d’anticiper et de ne pas mettre en place ces actions trop tard.

Même si cet article n’avait pas vocation à rentrer en profondeur dans le détail de chaque  solution, vous voilà mieux informés que 90% des entrepreneurs !

Vous êtes donc maintenant capable d’attendre plus confortablement que la crise passe.

Si vous appréciez ce genre d’article, retrouvez les autres stratagèmes ici ou encore ici.

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Scoopeo
  • Wikio FR
  • Blogosphere
  • Google Buzz
  • Wikio
Retweet
Publié dans 36 stratagèmes, Pratique Tagués avec : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*