Les 36 stratagèmes : le projet

Les 36 stratagèmes servent-ils à quelque chose ?

Je suis toujours étonné de voir trainer des livres de stratégie militaire chez des entrepreneurs ou des consultants.

Je suis encore plus étonné quand ils me prétendent que ce genre de traité est utile pour comprendre le monde des affaires.

Vous avez peut-être vu ou lu l’art de la guerre de Sun Tzu, ou celui de machiavel, ou encore « de la guerre » de Carl von Clausewitz.

En quoi des recettes, principes et maximes dont la finalité est de mettre une raclée à un adversaire peuvent-elles bien servir pour développer une entreprise ?

La plupart d’entre nous ne sommes pas en train de lutter pour imposer l’hégémonie au niveau mondial d’une marque de soda. Nous avons bien entendu des concurrents, mais il est peu probable que nous soyons engagés dans une lutte à mort contre eux.

Nos objectifs sont plutôt de nous développer, de faire des trucs cool et intéressants et d’assurer la prospérité de notre famille, de nos collaborateurs ou de nos associés.

Certains de nos concurrents sont plutôt d’ailleurs des confrères et peut être même avons-nous des projets communs sur lesquels nous collaborons.

Le véritable ennemi de notre développement est plutôt intérieur. C’est nous même qui prenons les mauvaises décisions, c’est encore nous qui manquons parfois de vision ou de conviction.

Ces manuels de stratégie peuvent-ils aider à lutter contre le plu s important de nos ennemis : nous même ?

Peut-être bien, … mais cela mérite une bonne grosse réflexion.

J’ai décidé de tenter l’expérience avec le traité des 36 stratagèmes. Ce traité chinois, longtemps perdu recense 36 ruses commentées, à mi chemin entre le traité de guérilla et l’ouvrage de philosophie orientale (tendance Yijing), il promet de remporter même les batailles qui semblent perdues d’avance.

Je ne suis absolument pas sinologue et ma culture générale en philosophies orientales est à peu près nulle, ce qui va me permettre d’aborder cette question avec un joli regard tout neuf.

Je vais au cours de cette année essayer de rattacher chacun des 36 stratagèmes à des concepts ou à des idées du monde du développement d’entreprises, pour voir si la greffe prend, et si, après tout, ce genre d’ouvrage peut-être utile à l’entrepreneur.

Eléments de bibliographie indicative à l’usage des stratèges en herbe:

L’art de la guerre de Sun Tzu :

Cet ouvrage n’est pas seulement un classique, c’est l’un des premiers (peut-être même LE premier) ouvrage de stratégie au monde. Il insiste sur toutes les approches « indirectes » de l’art de la guerre et sur l’aspect psychologique de la lutte.

De la guerre de Von Clausewitz:

Voici un autre classique, beaucoup plus récent, il pose les bases de la stratégie militaire moderne, et s’intéresse à des armées importantes avec tout ce que cela implique en terme d’organisation.

Cet auteur n’est pas si facile à lire et intéressera sans doute plus les amateurs de wargame et d’histoire militaire.

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Scoopeo
  • Wikio FR
  • Blogosphere
  • Google Buzz
  • Wikio
Retweet
Publié dans 36 stratagèmes Tagués avec : , ,
Un commentaire sur “Les 36 stratagèmes : le projet
  1. avatar Jean Pierre dit :

    Comment peuvent être utilisé les 36 stratagèmes :
    le 1er : idéal pour le contre-espionnage industriel !
    Peut s’utiliser pour organiser une OPA
    etc..
    On n’a pas fait mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*