Les conseils d’entrepreneurs

Comment les entrepreneurs en viennent à se donner mutuellement de mauvais conseils et comment s’en prémunir.

decision

Il est très important qu’un entrepreneur puisse échanger avec d’autres entrepreneurs et s’inspirer de leurs parcours. C’est même un besoin : le succès des biographies d’entrepreneurs s’explique ainsi.

Il y a beaucoup de bonnes choses à retirer de ce type d’échanges.

Par contre je suis toujours surpris du nombre de conseils stupides et d’idées « prêtes à penser » qui peuvent parfois circuler d’entrepreneurs à entrepreneurs.

Car, et oui, un conseil d’entrepreneur ne doit pas se prendre tel quel : il faut le faire passer par une série de filtres avant de le reprendre à son compte.

1er Filtre : Ca a marché pour moi, donc ca va marcher pour toi.

Une bonne part des mauvais conseils provient d’entrepreneurs qui fort de leur vécu vont faire de leur expérience un cas général applicable à tout le monde.

Ce que vous risquez dans ce cas : l’entrepreneur est peut-être en train de vous convaincre de faire comme lui : acheter un ticket de loterie pour devenir riche (il a gagné, lui !).

Que faire ?

A vous dans ce cas de vous poser les questions suivantes :

–        Quelles sont les similarités et les différences entre son cas et le mien ?

–        Sa réussite est-elle reproductible ou est-elle due grande partie à la chance ?

2nd Filtre : Story telling et mémoire défaillante.

Quand on raconte une expérience passée, on a tendance à réécrire son histoire afin qu’elle gagne en cohérence : des actions menées un peu au hasard sont réinterprétées comme faisant partie d’un plan d’ensemble visionnaire et mûrement réfléchi. L’histoire elle-même est enrichir d’anecdotes et déformée jusqu’à devenir légendaire.

Ce que vous risquez dans ce cas : Vous pourriez vous sentir nuls et sans vision face  à des récits où tout est décrit avec le recul comme plus facile (alors que vous, vous êtes en train de ramer dans le brouillard).

Que faire ?

Dans ce cas essayez d’interroger l’entrepreneur sur la manière dont il voyait les choses à l’époque et dont il les ressentait : était-il certain de son plan alors ?

3eme Filtre : L’entrepreneur, expert à 360°.

Jeune entrepreneur, vous pouvez être impressionnés par ceux qui sont passés par là avant vous, et vous n’avez pas encore le recul nécessaire pour comprendre que ce n’est pas parce qu’un entrepreneur s’occupe de choses aussi divers que la gestion, le management ou encore la vente, qu’il est de facto un expert de tous ces domaines.

Ce que vous risquez :

Tout simplement d’appliquer un mauvais conseil ! Ce n’est pas parce que votre interlocuteur a eu un procès (il y a longtemps)  sur des questions de droits qu’il est un expert en protection industrielle. Son point de vue est certainement intéressant, mais certainement pas suffisant.

Que faire ?

Prendre aussi des conseils d’experts du domaine concerné.

Pour conclure :

Armés de ces quelques filtres, vous pouvez maintenant aller échanger avec les autres entrepreneurs et en tirer le meilleur.

Enjoy !

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Scoopeo
  • Wikio FR
  • Blogosphere
  • Google Buzz
  • Wikio
Retweet
Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*