Internet Marketing 2012

Achèteriez-vous 60 € un livre dont le contenu sera déjà dépassé dans un an, parfois mal imprimé, plein de pubs et de quasi publireportages corporate ?

 Moi je l’ai fait …

 Et l’année dernière aussi.

 Chaque année, l’electronic business group qui se présente comme un club d’affaire de 500 membres publie un gros pavé sur les dernières tendances du marketing électronique.

Je crois que « Internet Marketing » est l’ouvrage qu’on m’emprunte le plus et qu’on me rend le moins facilement.  

 Mais que trouve-t-on dans cet ouvrage épais et plein de couleurs ?

 Et bien tout !

 L’ouvrage ouvre avec des chiffres et données générales sur l’univers Internet, enchaîne avec de très nombreux exemples détaillés de campagne récentes, puis par une imposante partie théorique, et enfin un annuaire des partenaires impliqués dans la rédaction.

 Je vous propose de faire un petit tour commenté de ces différentes parties, avec éventuellement des comparaisons avec l’édition de l’année dernière.

 Les chiffres 

  Cette partie comprend des données intéressantes mais très ou trop générales, et facilement trouvables ailleurs : l’intérêt de ce guide n’est clairement pas ici.

 Les campagnes 

 Cete partie est alimentée par les agences elles mêmes et sert de vitrine à leur savoir faire. Cet  avertissement fait, je peux dire que le contenu est très intéressant : chaque campagne est relativement détaillée, depuis la définition des objectifs, jusqu’aux étapes de mise en œuvre. Il y a même une indication de budget (vague, du genre «  moins de 50 000 € », mais suffisante couplée avec le texte pour s’amuser à faire un chiffrage plus précis).

« Comment développer une plateforme e-commerce à l’international ? » ou « comment challenger une communauté de fans pour créer le buzz ? » : voilà quelques uns des défis posés aux agences dans ces pages.

 La partie théorique

Elle est l’occasion d’approfondir toutes les tendances qui agitent le webmarketing et le e-commerce (ou f-commerce ou m-commerce). Il y a clairement des effets de mode et de tendances qui couplés à des évolutions de la technologie et des comportements font que cette partie est en constante évolution d’une année sur l’autres.

 Cette année, c’est le mobile et les réseaux sociaux qui se taillent la part du lion. Certaines choses évoluent : on se lasse de plus en plus de compter des clics à tout va, les bannières doivent sans cesse se renouveler, sans parler de l’art du référencement…

 C’est dans la partie consacrée aux RH que ces évolutions sont le plus visibles : les métiers évoluent et la question du recrutement est cruciale pour des postes qu’il peut être difficile à appréhender. Dans l’édition 2012, les lecteurs sont gâtés : des fiches de postes, des interviews de recruteurs et de directeurs RH, des indications de salaire …

D’une édition à l’autre, vous ne retrouverez pas les mêmes métiers. L’ouvrage se focalise sur les postes qui leur sont apparus comme critiques ou nouveau. Les Community manager et les Web analytics managers sont dans l’édition 2011, et le e-store manager apparaît dans celle de 2012.

 L’ensemble des domaines est abordé, mais avec plus de 300 pages de thèmes très variés, je ne vais pas tenter un résumé exhaustif : retenez que l’on y parle de référencement, de e-commerce, de e-publicité, de web social, de relation client et de e-mailing, des contenus de marque et des différents supports médias.

Vous voulez savoir ce qu’il y a de neuf dans le marketing agile ou le trigger marketing ? Pas de problème : tout est abordé.

 Personnellement, j’ai pu me refaire une culture générale sur des domaines dans lesquels j’étais tout simplement ignorant, et même apprendre des choses qui ne me serviront jamais : saviez-vous qu’acquérir le nom de domaine sex.com sur le second marché vous coûtera 13 millions de dollars ? Moi non, mais j’ai maintenant de quoi alimenter mes conversations  😉

 Maintenant, au cas où cette lecture vous aurait donné envie de commander une campagne, l’ouvrage se conclue sur une liste d’agence.

 Pour conclure

Un ouvrage dense, plein de bonnes choses qui font oublier tous les côtés extrêmement irritants de cette publication : On n’oublie jamais en le lisant que ce sont des gars du marketing et de la com qui en sont à l’origine.

 L’objet est beau ( j’ imagine que le prix élevé de l’ouvrage vient des 500 et quelques pages en couleur de l’ouvrage), mais il est parfois imprimé avec les pieds.

Je pense que j’achèterais aussi l’édition 2013.

Retrouvez les fiches d’autres livres pour entreprendre.

 

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Scoopeo
  • Wikio FR
  • Blogosphere
  • Google Buzz
  • Wikio
Retweet
Publié dans Livres pour entreprendre Tagués avec : , , , ,
Un commentaire sur “Internet Marketing 2012
  1. avatar Un-lecteur dit :

    Bouuuhouuu il y a un espace (%20) dans l’url de cet article :

    http://www.ninjentrepreneur.com/%20/internet-marketing-2012/

    Alors que mon flux RSS indique

    http://www.ninjentrepreneur.com/internet-marketing-2012/

    Merci pour tes articles de qualité

    Un lecteur assidu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*