La formule magique que tout le monde connait, mais que personne n’applique

 Savez-vous qu’il existe une formule toute simple qui permet d’expliquer aussi bien pourquoi les promoteurs immobiliers livrent souvent leurs projets en retard, que l’échec de certaines stratégies militaires ?

 Imaginez le pouvoir que vous donnerait la connaissance de cette formule magique !

Vos projets pourraient ne plus souffrir ni de retard ni de l’échec !

Pour être tout à fait honnête, cette formule n’empêchera pas certains facteurs d’empêcher vos projets d’aboutir : elle ne peut rien contre la malchance, la procrastination et les esprits velléitaires.

 Comment ça ? je suis trop bavard et vous voulez connaître la formule magique tout de suite ?

Mais vous la connaissez déjà !

Vous l’avez apprise à l’école.

 Cette formule, c’est …..

 A = (B x C x D x ….)

 Amis cancres et compagnons de l’école buissonnière ne partez pas en courant, vous allez bientôt être plus malin que tous ceux qui se souviennent de cette formule et n’en on jamais tiré aucune conclusion pratique.

En fait, cancre moi-même, j’ai redécouvert cette formule sur le tard et je l’écris sûrement de manière très inélégante pour un mathématicien.

 Cette formule vous permet de calculer des probabilités, quand plusieurs conditions doivent être réunies.

Quand pour atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé il faut remplir une condition ET une autre ET éventuellement d’autres encore, vous êtes dans le domaine de cette formule.

 Voici un petit exemple tout simple : Alex et Bilal sont deux techno geek notoires, ils ont quitté leur employeur pour se consacrer à temps plein à leur grand projet : développer le « schmilblick  applicatif  rétrocatif» ou S.A.R.

 Ils ont prévu 6 mois pour développer leur produit, et ils ont identifié 4 difficultés ou étapes à franchir pour que le S.A.R soit digne d’être présenté au monde et éventuellement vendu.

 Alex et Bilal sont des cracks et ils estiment leur probabilité de dépasser chaque étape à 90%.

La probabilité que les deux compères terminent leur projet est donc de :

 (90%x90%x90%x90%)=65.61%

   65 % ! C’est tout de suite moins glamour non ?

Vous allez me dire que ce calcul est très hypothétique car il est fort possible que Alex et Bilal aient mal estimé leurs probabilités de résoudre chaque problème, et que la marge d’erreur est au final sans doute énorme.

 Vous avez raison ! Mais mon propos n’est pas ici.

Plus votre projet comporte de conditions de succès ou de « ET » plus il est risqué.

 Et alors ? me direz-vous ? C’est plus logique que magique !

Encore une fois, vous aurez raison sauf que :

          Voyant des projets d’entrepreneurs tout au long de l’année, je peux vous garantir que pratiquement aucun n’a examiné les choses sous cet angle, et que leurs projets sont pleins de « ET » sans qu’ils en aient pris conscience. Ils surévaluent donc très fortement leurs chances de succès.

           Je propose de tirer pleinement les conclusions de ces formules et de vous montrer comment concevoir des projets moins sensibles à la tyrannie du « ET ».

 Des nations, des entreprises ou des armées entières, menées par des gens cultivés, entourés de conseillers et d’experts ont subi, subissent et subiront des désastres pour avoir oublié cette simple formule.

 Je vous propose un petit exemple historique.

 En 1944, pour achever rapidement la guerre, le commandement britannique imagina une audacieuse opération visant à pénétrer jusqu’au cœur du territoire allemand en traversant une bonne partie des pays bas.

Cette percée impliquait de traverser successivement plusieurs grands cours d’eau. Il a donc été décidé d’envoyer des troupes de planeurs et de parachutistes pour capturer et tenir des ponts sur chacun de ces rivières et fleuves. Une fois le pont capturé, il devait suffire de le tenir jusqu’à l’arrivée des troupes blindées qui constituaient la force d’attaque principale.

 Ce plan ne vous rappelle rien ?

 Oui, nous avons là un magnifique plan plein de « ET ».

 Pour que l’opération réussisse il fallait que :

          les anglais prennent ET conservent le premier pont jusqu’à l’arrivée des blindés.

          ET qu’ils prennent ET conservent le second pont

          ET qu’ils prennent ET conservent le troisième pont

          ET qu’ils prennent ET conservent le quatrième pont

          ET qu’ils prennent ET conservent le cinquième pont

 Avec tous ces « ET », il n’est pas étonnant que le meilleur filme de guerre sur cette opération se soit appelé « un pont trop loin ».

 Comment faire pour que vos projets ne subissent plus la tyrannie des « ET » ?

La solution est heureusement très simple, et nécessite seulement un peu de formalisation de votre part.

Elle se résume en deux conseils très simples.

          transformez vos « ET » en « OU BIEN »

          Détecter les « ET » superflus et Imaginez comment vous passer  d’eux.

Voici comment vous pouvez par exemple formaliser les choses.

 Les « OU BIEN » s’appellent ailleurs des « Plans B » ou des « Solutions alternatives ».

 Ou bien je financerai mon développement par un fonds d’investissement, ou bien je progresserais par petits pas en intégrant des associés actifs ayant les compétences dont j’ai besoin ou bien je nouerais des partenariats stratégiques avec mes distributeurs, fournisseurs ou coproducteurs .

 Les « Et si on faisait sans » vous obligent à être intelligents et à prendre de vraies décisions stratégiques.

Et si on lançait notre produit sans avoir développé cette fonction, qu’est ce que ça changerait ?

Le simple fait d’avoir formalisé votre projet ainsi vous donnera une longueur d’avance et vous évitera bien des déboires.

VIVE LE « OU BIEN » !

Thomas Guyon.

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Scoopeo
  • Wikio FR
  • Blogosphere
  • Google Buzz
  • Wikio
Retweet
Publié dans Pratique, Théories Tagués avec : , ,
Un commentaire sur “La formule magique que tout le monde connait, mais que personne n’applique
  1. avatar Vincent dit :

    Vraiement cool ton site. Je n’ai pas tout lu évidemment mais le peu que j’ai lu est vraiement intéressant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*