Startup Weekend vient de sortir !

 Startup Weekend est une recette simple :

1) Prenez des développeurs, des graphistes, des marketeurs, des financiers, des juristes, ou bien tout simplement vous, ou des gens curieux.
2) Mélangez les pour former des équipes pluridisciplinaires et ne les laissez surtout pas se reposer pendant 54 heures
3) Récoltez plein de jeunes startups prometteuses.

C’est tellement simple que ça marche 🙂

Les promoteurs de ces évènements entrepreneuriaux sortent un livre pour décrire les Startup Weekend et promouvoir leur philosophie.
Si vous êtes déjà un adepte de la méthode « lean startup », vous n’apprendrez sans doute pas grand-chose en lisant ce livre, vous aurez par contre une furieuse envie de courir vous inscrire au prochain évènement.

Pour les autres, ce sera sans doute très rafraîchissant et très stimulant.

Un constat : il n’a jamais été aussi simple de se lancer.

Eh oui, nous sommes dans une nouvelle ère numérique, qui permet avec très peu de moyens de lancer très rapidement un nouveau projet. Tester son marché n’a jamais été aussi facile, coder ne demande que du temps et du talent. Le seul problème qu’il restait à contourner était la constitution d’équipes entrepreneuriales venues d’horizons différents. C’est ce que les promoteurs de Startup Weekend se proposent de faire (et font déjà d’ailleurs) en invitant tout entrepreneur en herbe ou confirmé à venir présenter son idée et à former une équipe pour la réaliser. Toutes les idées ne sont pas retenues, bien sûr, mais l’idée est de travailler tous ensemble sur les meilleures idées.

Une philosophie : « pas de blabla, mais des actes »

Les auteurs prônent le « learning by doing » : dans un startup Weekend, vous apprendrez à :
– Pitcher votre projet en 60 secondes,
– Former des équipes, mais surtout à travailler avec les autres,
– Pratiquer le braindump (mettre un maximum d’idées sur la table et jeter les plus mauvaises)
– Utiliser la méthode du customer development
– Continuer votre projet pour le transformer en réelle entreprise avec vos nouveaux partenaires.

Pour conclure, c’est efficace et lumineusement simple. L’ouvrage s’achève avec des témoignages et des exemples de parcours entrepreneuriaux initiés pendant les startups WE.

Faut-il l’ acheter ?

Et bien c’est vous qui voyez ! Vous prenez quand même un risque en lisant ce livre : celui de vous retrouver un jour embringué dans une aventure entrepreneuriale avec des fous furieux que vous ne connaissez pas encore.

Enjoy !

Vous avez trouvé que cet article était plein de jargon en franglais ?

C’est vrai, voici quelques références à lire pour vous mettre à jour:

 Celui là est en anglais, mais c’est un bon point de départ: 

Celui là est incontournable aussi:

Enfin, il y a aussi le très plaisant bouquin de Guy Kawazaki sur l’art de se lancer :

 

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Scoopeo
  • Wikio FR
  • Blogosphere
  • Google Buzz
  • Wikio
Retweet
Publié dans Livres pour entreprendre Tagués avec : ,
Un commentaire sur “Startup Weekend vient de sortir !
  1. avatar Joana dit :

    La démarche « Startup Weekend » est intelligente puisque nous sommes nombreux à penser (plus théoriciens de la création d’entreprise que créateurs à proprement parler) qu’une start up a de bonnes chances de véritablement décoller si, au début, les fonctions clés de l’entreprise sont présentes :
    – le pôle technique (ou pôle métier)
    – le pôle production
    – le pôle finance
    – l’incontournable pôle vente-distribution-marketing
    – et enfin, si la masse critique y est, le pôle RH.

    Le « Startup Weekend » propose justement de monter des équipes pluridisciplinaires et donc, en théorie, les ingrédients du succès sont là!

    Mais les individualités et les personnalités restent des facteurs imprévisibles dans la matrice!

    Bonne chance aux participants en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*