J’ai lu : Effectual Entrepreneurship

Ninjentrepreneur est un blog dont l’un des thèmes favori est de montrer le décalage entre les théories et la manière dont les choses se passent réellement ; c’est pourquoi il fallait bien que je parle ici un jour de cette petite bible pour entrepreneurs : « Effectual Entrepreneurship ».

Tout d’abord, je dois vous prévenir que ce livre n’est pour l’instant disponible qu’en anglais. Mais il s’agit d’un anglais assez facile à comprendre, avec un texte clair et abondamment illustré.

L’effectuation c’est quoi ?

Le livre décrit une démarche toute simple adaptable par n’importe quel candidat entrepreneur, quel que soit son projet.

1)      Commencez avec les moyens dont vous disposez.

C’est un bon point de départ, qui vous évitera de courir après des moyens hors de votre portée (comme une mythique levée de fonds), ou d’attendre l’opportunité «  wahoo » qui ne viendra peut-être jamais

2)      Définissez les pertes que vous pouvez accepter.

Ne confondez pas la création d’entreprise avec le casino : n’engagez que ce que vous êtes prêts à perdre dans l’aventure. Votre tranquillité d’esprit et votre lucidité en sortiront renforcés. Définir quand s’arrêter est un bon réflexe quand on commence un projet.

3)      Profitez des imprévus

Voici un conseil facile à donner et difficile à appliquer. C’est une petite gymnastique mentale qui est proposée ici à l’entrepreneur qui consiste à voir les opportunités là où d’autres verraient des obstacles. Vous aurez des imprévus ! autant apprendre à faire avec non ?

4)      Formez des partenariats.

Cherchez des partenaires prêts à s’investir réellement dans l’aventure. Chaque nouveau partenaire peut apporter de nouveaux moyens ou de nouvelles opportunités : gardez vos antennes déployées, vos futurs partenaires ne sont pas forcément là où vous l’imaginez.

5)      Créez des opportunités / co-créez le futur.

Maintenant que vous savez trouver des partenaires, faire avec les moyens du bord et surfer sur les imprévus, qu’est ce qui pourrait bien vous empêcher d’avancer et de vous mettre en situation d’attirer d’autres opportunités ?

Est-ce que ça marche ? D’expérience, oui, mais avec cette démarche les surprises sont toujours au bout du chemin : on sait d’où part l’entrepreneur, vaguement où il aimerait aller, jamais où il va se retrouver.

Chaque point est très détaillé dans le livre, abondamment illustré d’exemples sympathiques et relié à des concepts théoriques et des travaux universitaires.

Un entrepreneur c’est quoi ?

Une bonne moitié du livre est employée à dynamiter la mythologie qui entoure la figure de l’entrepreneur. Quand vous refermez le livre,  vous êtes convaincus qu’il n’y a pas besoin d’être Steve jobs pour se lancer.

Voici quelques uns des clichés cet excellent livre démonte :

-Les entrepreneurs sont visionnaires,

-il faut une bonne idée pour se lancer,

-les entrepreneurs prennent des risques,

-il faut beaucoup d’argent pour se lancer

En bref, les entrepreneurs font caca comme tout le monde et il est normal d’avoir peur de se lancer. Toutes les excuses que nous pourrions avancer pour ne pas « y aller » sont démontées les unes après les autres … chaque excuse à sa propre parte, et c’est tout simplement redoutablement efficace.

Mon chapître préféré

Il y a énormément de très bonnes choses dans cet ouvrage, qui donne de nombreux éléments très pratiques et utiles pour l’action. Je vous recommande particulièrement le chapître 12, sur le bootstrapping (finance toi toi-même). Vous y lirez le parcours hallucinant de Stacy et Mark, depuis le petit charriot à hot dog qu’ils poussaient dans les rues de New York pour payer leur surendettement jusqu’à la revente de leur société qui réalisait 60 millions de $ par an à un géant de l’agro alimentaire. Tout ça entièrement à la démerde …

Je ne vous expliquerai pas comment ils ont fait pour ne pas gâcher votre plaisir de le découvrir en lisant le livre.

Au final : Cet ouvrage est une très bonne synthèse d’ouvrages et de travaux parus depuis quelques années. C’est le cadeau idéal à vous offrir s’y vous comptez créer une société un jour.

Je le met personnellement dans mon top 10 (de mes ouvrages préférés).

Enjoy !

 

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Scoopeo
  • Wikio FR
  • Blogosphere
  • Google Buzz
  • Wikio
Retweet
Publié dans Livres pour entreprendre, Pratique, Théories Tagués avec : ,
Un commentaire sur “J’ai lu : Effectual Entrepreneurship
  1. avatar Stef dit :

    Bonjour.
    M’en vais découvrir ce livre super bien vendu, qui a l’air passionnant. Mais aussi pour découvrir les arguments qui « démontent » le fait qu’en entrepreneur prend des risques, ou qu’il n’y ait pas besoin de beaucoup d’argent pour se lancer (vraiment très curieux et impatient qu’on me démontre ça).
    Merci pour la ressource.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*